Vous êtes ici

Cérémonie de fin de formation des DPIP Formation d’Adaptation – 8e promotion « Promotion Simone de Beauvoir »

Cérémonie de fin de formation des DPIP Formation d’Adaptation – 8e promotion « Promotion Simone de Beauvoir »

Publié le : 08/07/2020

Ce jeudi 9 juillet marquait la fin du cursus des DPIP en formation d’adaptation de la 8e promotion. Les 20 stagiaires ont intégré l’école le 13 janvier dernier pour une durée de six mois en alternance avec des stages. Ces onze femmes et neuf hommes, âgés en moyenne de 47 ans, ont été félicités pour leur implication particulière durant la crise sanitaire, venant en renfort dans leurs services respectifs.

Durant leur formation ils ont été acculturés au RPO1 et à son déploiement ainsi qu’aux techniques managériales. Ils se sont vus proposer une exploration de l’éthique et de la déontologie aux côtés des DSP formation d’adaptation de la 8e promotion, et les règles pénitentiaires européennes aux côtés des DPIP de la 13e promotion et des CPIP de la 23e promotion. Il s’agit d’une approche inter-filière enrichissant leur parcours de formation.

Christophe Millescamps, directeur de l’Enap, interroge « l’impact d’une crise sanitaire sur une filière dont le métier repose essentiellement sur les interactions avec l’autre, sur l’échange, l’entretien. Il convient d’y réfléchir sérieusement, notamment dans un contexte où le virus menace toujours. Une réflexion sur les modalités de continuité de l’activité des SPIP, en interrogeant notamment l’opportunité du recours aux nouvelles technologies, doit être initiée et poursuivie. C’est à mon sens le rôle des jeunes cadres, ce que vous êtes. Cette réflexion pourrait être conduite conjointement avec l’Ecole, impliquée elle-même dans une entreprise de transformation numérique ».

« Promotion Simone de Beauvoir »

Au cours de la cérémonie, le délégué soulignera le combat de la philosophe pour la place de la femme dans la société, et les enjeux propres aux DPIP quant à ces questions :

« Depuis un certain nombre d'années, les violences faites aux femmes sont un combat prioritaire. Nous en sommes des acteurs »

Une allocution empreinte d’émotion qui choisira en conclusion de souligner l’importance pour les DPIP de « conserver à l'esprit qu'il leur faudra continuellement investir les champs qui sont les leurs pour participer au mieux à l'effort du service public, dans nos prisons, dans nos milieux ouverts ».