Vous êtes ici

Etudiants à l'Ecole Pénitentiaire portent leurs sacs de l'ENAP

Recherches en cours

Recherche-action sur les programmes de prise en charge des auteurs d’infractions à caractère sexuel (AICS)

Une recherche-action menée par Guillaume Brie s’intéresse à la construction et à la mise en place d’une prise en charge pénitentiaire de condamnés désignés « auteurs d’infraction à caractère sexuel ». Les difficultés liées à la précarité sociale de ces individus constituent la pierre angulaire des réflexions menées dans l’objectif du travail contre la récidive. En effet, les condamnés sexuels présents dans les établissements pénitentiaires retenus pour la recherche appartiennent majoritairement aux fractions les plus démunies des classes populaires, souvent marquées par des conditions économiques et sociales laborieuses – alors même que les enquêtes de victimation montrent une contribution égale de tous les milieux sociaux à ce type de crime. Or, ce point questionne particulièrement les formes de prise en charge qui développent unilatéralement des pratiques orthopédagogiques supposant une relation étroite entre l’appartenance sociale et le passage à l’acte sexuel : modules « d’éducation à la sexualité », « d’action sur la parentalité », «de travail sur le rapport à l’autre », « d’acquisition de la notion du bien et du mal ». De plus, pour la moitié des condamnés de notre échantillon (60 %), la condamnation sexuelle s’inscrit dans un parcours délinquant concernant d’autres faits référencés au casier judiciaire national (vols, recel, trafic de stupéfiants, détention d’armes, conduite sous l’empire d’un état alcoolique, vagabondage). Par voie de conséquence, la réflexion sur les programmes s’oriente vers un travail contre l’isolement social et vers les possibilités d’insertion professionnelle ; ce point n’excluant pas bien sûr le travail thérapeutique sur le passage à l’acte. Toutefois, c’est la centralité donnée à ce type d’approche dans les pratiques professionnelles existantes que la recherche-action discute.  

Responsable : Guillaume Brie