Vous êtes ici

Enap, activités internationales - la coopération internationale

Coopération internationale

Au-delà des réseaux et des projets auxquels elle participe, l’Énap développe son action internationale à travers des actions de coopération bilatérale ou multilatérale. Ces actions qui varient au gré des sollicitations et des impulsions politiques et institutionnelles, forgent la visibilité et la reconnaissance de l'Énap sur la scène internationale dans le domaine de la formation pénitentiaire.

MISSIONS D’EXPERTISE ET DE FORMATION

L’Énap participe régulièrement à des programmes de réforme d’administrations pénitentiaires étrangères et de développement de leurs écoles de formation. Elle apporte son savoir-faire dans le domaine de la formation pénitentiaire en missionnant des personnels français à l’étranger.
Ces missions peuvent prendre la forme de missions internationales d’expertise (ingénierie de formation, conception de référentiels, audit de fonctionnement d’écoles/d’établissements pénitentiaires, renforcement des services de probation, etc.) ou de formation (formation de formateurs, ou sur des thématiques spécifiques : probation, fouille, techniques d’intervention, gestion de la violence, management, greffe, etc.).
Elles peuvent s’effectuer dans un cadre bilatéral (à travers la sollicitation d’une École/administration nationale ou un jumelage pénitentiaire par exemple) ou multilatéral (projets européens ou internationaux portés par l’Énap ou ses partenaires).

ACCUEIL DE DÉLÉGATIONS

L’École accueille régulièrement des délégations étrangères à l’Énap (une vingtaine par an - 29 délégations en 2018, 28 délégations en 2019). Elles peuvent comprendre des autorités administratives (Écoles et administrations pénitentiaires) ou ministérielles mais également des professionnels et des formateurs pénitentiaires ou des élèves d’écoles pénitentiaires ou d’universités. Ces dernières années, le département des relations internationales a reçu des délégations originaires d’Amérique du Sud, d’Europe, du Canada, d’Afrique ou encore du Japon.
Les visites de délégations étrangères ont pour but de faire découvrir le système pénitentiaire français dans son ensemble ou certaines thématiques (contenus de formation, pédagogie, sécurité, prise en charge des détenus à profil spécifique…) aux homologues étrangers. Les programmes de visite s’adaptent en fonction des attentes des délégations (visite d’établissements pénitentiaires et de services spécifiques, échange avec les responsables pédagogiques, participation à un séminaire, observation d’une action de formation, etc.).

En mars 2017, l’Énap a organisé une visite d’étude pour une délégation italienne de professionnels pénitentiaires. Cette visite portait sur la formation et les pratiques professionnelles des Équipes Régionales d’Intervention et de Sécurité (ERIS). Ils ont ainsi rencontré les responsables pédagogiques en charge des thématiques de sécurité, assisté à une session de formation, visité la base ERIS de Toulouse et participé à une formation pratique sur le terrain :

Mars 2017 : Visite d'étude d'une délégation de personnels pénitentiaires italiens sur la formation et les pratiques professionnelles des Equipes Régionales d'Intervention et de Sécurité (ERIS).
Mars 2017 : Visite d'étude d'une délégation de personnels pénitentiaires italiens sur la formation et les pratiques professionnelles des Equipes Régionales d'Intervention et de Sécurité (ERIS).

STAGES INTERNATIONAUX EN FORMATION INITIALE

La formation initiale des élèves directeurs inclut un stage à l’étranger qui prend la forme d’une visite d’étude d’une semaine dans une École ou administration pénitentiaire étrangère (principalement européenne). Celle-ci porte sur un thème spécifique, qui change chaque année en fonction des priorités portées par l’École et fait l’objet d’un rapport écrit et oral. Ces dernières années, les stages ont par exemple porté sur les prisons ouvertes et peines alternatives, la gestion des détenus difficiles, les régimes différenciés (et notamment le programme des modules de respect en Espagne), la prise en charge des personnes détenues radicalisées ou la prévention du suicide en détention.
L’Énap organise également des visites d’études pour des élèves d’Écoles pénitentiaires ou d’universités étrangères. Ces dernières années, cela a été le cas par exemple pour les institutions chilienne, norvégienne, suisse ou des élèves italiens en Master Droits de l’Homme à l’Université de Rome.

VISITES D’ÉTUDE À L’ÉTRANGER

Des visites d’études à l’étranger sont également organisées dans le cadre de la formation continue des différents personnels pénitentiaires sur le territoire national ou dans le cadre d’un projet interne visant à développer des nouveaux contenus de formation et méthodes pédagogiques, ou à renforcer les compétences des acteurs de la formation. Ces déplacements permettent aux professionnels de terrain et aux responsables pédagogiques de transposer des bonnes pratiques étrangères au contexte français. 
À titre d’exemple, ces dernières années, ces visites ont concerné par exemple la valorisation pédagogique et scientifique du musée pénitentiaire (République Tchèque), les transferts et extractions judiciaires (Italie), les groupes d’intervention et de sécurité pénitentiaire (Portugal) ou l’application des techniques cognitivo-comportementales à la probation (Québec).
Au-delà des contenus de formation et méthodes pédagogiques, les visites d’étude peuvent aboutir également à une évolution des pratiques professionnelles dans les établissements et services pénitentiaires. Ainsi, grâce à l’appui continu de la Secretaría General de Instituciones Penitenciarias (Espagne), des visites d’études sur les modules de respect espagnols ont été régulièrement mises en place par le DRI depuis 2010. Il s’agit d’un modèle de gestion et d’organisation de la détention qui consiste à développer un climat de cohabitation et de respect entre participants au module. Ces visites d’étude ont conduit à la mise en place de ces modules au niveau national et sont valorisées par des programmes ciblés sous l’angle de la pratique professionnelle, de la formation et de la recherche.

En savoir plus : Lire le rapport de recherche : Les modules des respect : une métamorphose de la prison ?

Depuis 2015, l’administration pénitentiaire française expérimente dans plusieurs établissements un dispositif nommé « modules de respect ». La mise en oeuvre de ce dispositif s’inscrit dans un plan national de prévention des violences en détention, et poursuit plus généralement différents objectifs relatifs au comportement des personnes détenues et aux pratiques professionnelles des personnels de l’administration pénitentiaire. Trois grands principes structurent ce dispositif : la vie collective, la participation active, volontaire et responsable des personnes détenues et leur libre circulation. L’objectif de cette recherche est d’analyser comment un dispositif visant de tels objectifs s’implante dans une institution induisant jusque-là des positions passives et désocialisantes des personnes détenues.

Les modules des respect : une métamorphose de la prison ? Rapport de recherche, par Lucie Hernandez et Paul Mbanzoulou. Cirap, janvier 2020

 

COLLOQUES ET SÉMINAIRES INTERNATIONAUX

L’organisation et la participation de l’Énap à des colloques et séminaires internationaux en France ou à l’étranger lui permet d’échanger sur les nouveaux défis auxquels font face les Écoles et administrations pénitentiaires. Les débats sur les problématiques propres à certaines professions ou thématiques sont ainsi facilités et participent à un enrichissement mutuel des acteurs internationaux du domaine pénitentiaire. Les thématiques sont abordées sous l’angle de la formation, de la recherche ou de la pratique professionnelle.

Quelques exemples d’organisations de rencontres internationales à l’Énap :

  • Journées Internationales de la Recherche en Milieu Pénitentiaire « La prison au-delà des frontières »
  • Conférence sur la sécurité dynamique et la relation positive entre les détenus et le personnel pénitentiaire

Quelques illustrations de participations à des conférences :

  • Congrés de criminologie (Québec)
  •  « le e-learning » (Royaume-Uni)
  • Rencontres internationales francophones « good lives model » (Belgique)
  • Séminaire international “La Gestion Pénitentiaire dans le contexte des droits de l’Homme et de la sécurité” (Equateur)
  • Conférence « Surveiller et punir : nouvelles évolutions dans l’exécution des sanctions pénales » (Suisse)

L’Énap a ainsi collaboré avec plus d’une centaine de pays depuis son implantation à Agen. En 2019, la diversité et l’étendue des actions de coopération internationale de l’Énap ont été illustrées par une cartographie.

En cliquant sur la cartographie, vous pourrez découvrir en détails la coopération internationale de l’Énap et ses nombreux champs d’action. Tous les marqueurs présents sur la carte, que ce soit dans la légende (description des projets et des coopérations) ou directement sur la carte (coopération par pays), sont cliquables :

 

Les relations internationales de l'Enap - Cartographie des activités 2019