Vous êtes ici

Histoire & Patrimoine pénitentiaire

Les congrès pénitentiaires internationaux - 1872-1950

Congrès de 1895 à 1910

Les congrès pénitentiaires internationaux - 1895-1910

Consultez les congrès de Paris, Bruxelles, Budapest et Washington

Congrès pénitentiaire International de Paris 1895

Le 4ème Congrès pénitentiaire international

Le 4ème Congrès pénitentiaire international est inauguré le 30 juin 1895, à la Sorbonne à Paris (France), en présence du Président de la République française, Félix Faure. M. Duflos, président le Commission pénitentiaire internationale, en assure la présidence. Ce congrès accueille 485 participants, dont 140 étrangers. Les observateurs de l’époque notent pour la première fois le nombre important de femmes inscrites au Congrès.

Une critique émerge au terme du Congrès de Paris : son programme trop chargé (30 questions à discuter sur 6 jours) ne permet pas de discussion approfondie des différentes questions proposées, d’où des résolutions souvent floues, votées de manière hâtive. Certains membres du congrès appellent à une réorganisation des programmes, recentrés sur quelques grandes questions.

Visites et exposition :
Les membres du Congrès ont notamment pu visiter la maison centrale de Melun (notamment son atelier d’imprimerie), la prison de Nanterre, la maison d’éducation de Montesson, la colonie pénitentiaire des Douaires et le quartier des aliénés criminels de la maison centrale de Gaillon.

Liste des questions abordées lors du congrès de Paris (1895)

Congrès pénitentiaire international de Bruxelles 1900

BRUXELLES (Belgique), du 6 au 12 août 1900

Le Congrès pénitentiaire international de Bruxelles (Belgique) s’est déroulé du 6 au 12 août 1900. Ce congrès a été préparé par un comité libre, composé de 13 membres. Il s’ouvre sous la Présidence du Président de la Cour de Cassation belge, assisté de M. Van den Heuven, Ministre de la Justice, président d’honneur du Congrès. Les séances se sont tenues dans la grande salle du Palais des Académies en langue française.

D’après un rapport de M. Bérenger (fin 1901), l’organisation de ce congrès s’est déroulée dans un climat particulièrement houleux, mettant en exergue le droit de censure que se serait octroyé la commission pénitentiaire internationale et, de fait, émettait un doute sur l’intégrité de cette même commission.

Ce congrès a permis de traiter un certain nombre de vœux, ceux relatifs notamment à l’indemnité à la partie lésée, au chantage, aux sentences indéterminées, aux Reformatories, au service médical, aux récidivistes, à l’émigration, à l’enseignement professionnel. Le vœu relatif à la légitimité du régime cellulaire a été fortement contesté en Assemblée générale. Les actes du Congrès sont découpés en 5 volumes (deux d’entre eux, les tomes 1 et 2, sont absents du fonds du CRHCP).

Visites
En lien avec le congrès, plusieurs excursions ont été programmées, notamment des visites d’établissements pénitentiaires (Louvain et Merxplas) et des écoles de bienfaisance (Beernem et Ruysselede).

Congrès pénitentiaire international de Bruxelles 1900

Congrès pénitentiaire International de Budapest 1905

BUDAPEST (Hongrie), du 3 au 9 septembre 1905

Le Congrès pénitentiaire international de Budapest (Hongrie) s’est déroulé du 3 au 9 septembre 1905. Ce congrès, convoqué par l’Empereur d’Autriche et le roi de Hongrie, a été présidé par M. Rychl de Bellye, Conseiller Ministériel du Ministère de la Justice du Royaume de Hongrie. Les séances se sont tenues dans le Palais de l’Académie des Sciences en langue française.

Les Actes du congrès de Budapest sont composés de 5 volumes. Le premier évoque les procès-verbaux des diverses sections (législation pénale, questions pénitentiaires, moyens préventifs, questions relatives à l’enfance et aux mineurs). Les 4 suivants mettent en lumière les rapports des différents pays sur l’état de leurs prisons et leur législation pénale.

A signaler
Dans le dernier volume (tome 5), est relatée une étude sur les progrès réalisés dans le domaine pénal et pénitentiaire depuis le congrès de Bruxelles.

Visites et conférences :
En lien avec le congrès, plusieurs excursions ont été programmées, notamment des visites d’établissements pénitentiaires pour jeunes mineures (Ràkos Palota) et jeunes délinquants (Aszôd et Kassa). Les participants ont également été conviés à participer à des conférences publiques, des thèmes tels que l’enfance coupable (M. Grimanelli) et les bases mathématiques et statistiques de la condamnabilité (Dr Béla Földer) ont été, entre autres, abordés.

Liste des questions abordées lors du congrès de Budapest (1905) 

Congrès pénitentiaire International de Washington 1910

WASHINGTON (Etats-Unis), du 2 au 8 octobre 1910

Le Congrès pénitentiaire international de Washington (Etats-Unis) s’est déroulé du 2 au 8 octobre 1910. Ce congrès a été présidé par Mr Wickersham, Ministre de la Justice représentant du Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique. Les séances se sont tenues dans le Palais de l’Union des Républiques Américaines.

Les actes sont composés de 5 volumes. Le premier évoque les procès verbaux des diverses sections (législation pénale, questions pénitentiaires, moyens préventifs, questions relatives à l’enfance et aux mineurs). Les 4 suivants mettent en lumière les rapports des différents pays sur l’état de leurs prisons et leur législation pénale.

A signaler :
Le dernier (tome 5), très intéressant, propose des rapports présentés au Congrès sur le rôle de la peine de mort dans les différents pays, sur l’architecture carcérale, sur la législation pénale et sur l’état du système pénitentiaire dans les différents pays et pour terminer, sur l’influence des études pénitentiaires sur la loi criminelle et les sentences judiciaires. Dans ce dernier volume, des illustrations de personnalités diverses sont aussi présentées et l’on trouve deux planches présentant l’architecture d’un établissement pénitentiaire d’après le projet Barrows.

Visites :
En lien avec le congrès, plusieurs réceptions et excursions ont été programmées, notamment des visites d’établissements pénitentiaires pour jeunes délinquants (Elmira, colonie pénitentiaire de Freeville, Mansville), pour adultes (Auburn). De nombreuses visites touristiques ont également été proposées (villes d’Industry et de Buffalo, chutes du Niagara, Chicago, Indianapolis, …)

Liste des questions abordées lors du congrès de Washington (1910)