ENAP - Ressources en lignehttp://www.enap.justice.fr/ressources/index.phpfrhttp://www.enap.justice.fr 2015-01-29 AGENDA 2015 http://www.enap.justice.fr/ressources/index.php?billet=1232015-01-29frFévrier 2015
03 février : Entrée en formation de la 30ème promotion de moniteurs de sport

Mars 2015
16 mars : Rassemblement annuel des formateurs 2015
18 mars : Visite des préfets d'Aquitaine
25 mars : Conseil d'administration
30 mars : Entrée en formation de la 188ème promotion de surveillants
30 mars au 03 avril : Session inter-écoles 2015

Mai 2015
27 mai : Cérémonie de fin de formation de la 187ème promotion de surveillants, Promotion Didier Marquais

Juin 2015
05 juin : Cérémonie de fin de formation de la 19ème promotion de lieutenants pénitentiaires (liste d'aptitude)
18 juin : Cérémonie de fin de formation et de baptême de la 43ème promotion de directeurs des services pénitentiaires, Promotion Kafka

Juillet 2015
23 juillet : Cérémonie de stagiairisation et de baptême de la 19ème promotion de conseillers pénitentiaires d'insertion et de probation, Promotion Nelson Mandela
30 juillet : Cérémonie de fin de formation et de baptême de la 19ème promotion de lieutenants pénitentiaires (concours), Promotion Saint Vincent de Paul, et de fin de formation de la 30ème promotion de moniteurs de sport

Septembre 2015
11 septembre : Cérémonie de fin de formation et de baptême de la formation d'adaptation de la DPIP 3
24 septembre : Cérémonie de fin de formation de la 7ème promotion de directeurs pénitentiaires d'insertion et de probation et de la 23ème promotion de Premiers surveillants

Octobre 2015
16 octobre : Cérémonie de stagiairisation de la 44ème promotion de directeurs des services pénitentiaires, Promotion Rosa Parks

Novembre 2015
05 novembre : Cérémonie de fin de formation de la formation d'adaptation de la DSP 3
10 novembre : Cérémonie de fin de formation de la 188ème promotion de surveillants]]>
Colloque : Criminologie et pratiques pénitentiaires : une voie vers la professionnalisation des acteurs ? http://www.enap.justice.fr/ressources/index.php?billet=1682015-01-23fr
Les intervenants à ce colloque ont proposé des éclairages sur les modèles de savoir mobilisés dans les pratiques pénitentiaires en France et à l'étranger. Ils ont ainsi montré dans quelle mesure les recherches criminologiques orientent leurs méthodes d'évaluation et de prise en charge des condamnés. Des expériences menées par différents services ont été présentées à cette occasion. Les participants ont noté l’effervescence que les nouveaux outils criminologiques engendrent au sein des services : l’entretien motivationnel, le programme CAIRN, des instances formatives autour des notions comme la réceptivité, les enjeux de l’évaluation. Ce colloque a été également l’occasion de découvrir précisément les méthodes et outils d'évaluation et de prise en charge utilisées à l’étranger (Nouvelle-Zélande notamment) et les pièges à éviter quand on y recourt (le cas du Canada).

Consulter le programme du colloque

Philippe Lemaire, président du conseil d’administration de l’Enap, ouvrait ce colloque en rappelant qu’une grande école se doit de rayonner au-delà de ses murs en proposant des travaux qui permettent de réunir des acteurs de l’administration pénitentiaire et des universitaires.

Lire le discours d'ouverture du colloque par Philippe Lemaire, Procureur Général, président du conseil d'administration de l'Enap

Philippe Pottier, directeur de l’Enap, confirmait l’importance de l’organisation d’un colloque annuel : « Nous ne visons pas avec nos colloques à l’Enap à rechercher les solutions idéales et définitives, mais plus modestement, plus sûrement aussi, à réfléchir à comment faire mieux ici et maintenant, dans le monde tel qu’il est. »

Lire le discours d'introduction aux travaux du colloque par Philippe Pottier, directeur de l'Enap

Isabelle Gorce, DAP était présente pour clôturer ces deux journées de travaux. Elle a conclu en replaçant les travaux dans le contexte de la conférence de consensus et de la loi du 15 août 2014. Elle a incité les services et les agents à s’inscrire dans les pratiques innovantes dans la continuité des expériences abordées durant ce colloque.

Plus 350 personnes assistaient aux débats : élèves en formation initiale (CPIP 18 et CPI 7), étudiants en Master, personnels en formation continue, et personnes extérieures au ministère de la justice (13 inscrits).

15 ans du CIRAP
Ce colloque était l’occasion de célébrer les 15 ans du CIRAP (centre interdisciplinaire de recherche appliquée au champ pénitentiaire), structure unique en son genre. A cette occasion, la parole a été donnée à ceux qui, à un titre ou à un autre, collaborent avec le CIRAP ou ont été les témoins de son action. Ainsi, entre les interventions, un comédien a lu leurs témoignages, et un livret a ensuite été remis aux participants.
Voir le livret : le Cirap, ce sont les autres qui en parlent le mieux
]]>
La lettre du CRHCP http://www.enap.justice.fr/ressources/index.php?billet=502014-11-25fr Grâce à la richesse de son fonds composé de 15 000 références, dont plus de 6 000 proposées en texte intégral via une base documentaire et une bibliothèque numérique, le CRHCP a pour vocation de devenir un pôle de référence sur l'histoire des crimes et des peines. Afin de vous informer de ses principales réalisations (nouvelles acquisitions, numérisation, parcours thématiques...) il publie régulièrement une lettre électronique, la Lettre du CRHCP.

La Lettre du CRHCP, n°20 - novembre 2014

La lettre du CRHCP, n°19 - mars 2014

La Lettre du CRHCP, n°18 - mars 2013

La Lettre du CRHCP, n°17 - juin 2012

La lettre du CRHCP, n°16 - décembre 2011

La Lettre du CRHCP, n°15 - février 2011

La Lettre du CRHCP, n°14 - juillet 2010

La Lettre du CRHCP, n°13 - février 2010

La Lettre du CRHCP, n°12 - juillet 2009

La Lettre du CRHCP, n°11 - janvier 2009

La Lettre du CRHCP, n°10 - septembre 2008

La Lettre du CRHCP, n°9 - mars 2008

La Lettre du CRHCP, n°8 - janvier 2008

La Lettre du CRHCP, n°7 - septembre 2007

La Lettre du CRHCP, n°6 - juin 2007

La Lettre du CRHCP, n°5 - mars 2007

La Lettre du CRHCP, n°4 - décembre 2006

La Lettre du CRHCP, n°3 - septembre 2006

La Lettre du CRHCP, n°2 - Juin 2006

La Lettre du CRHCP, n°1 - janvier 2006

]]>
Enap Infos http://www.enap.justice.fr/ressources/index.php?billet=1212014-09-29fr

Lire Enap infos, n°8 - septembre 2014

Lire Enap infos, n°7 - novembre 2013

Lire Enap infos, n°6 - février 2013

Lire Enap infos, n°5 - octobre 2012

Lire Enap Infos, n°4 - avril 2012

Lire Enap Infos, n°3 - novembre 2011

Lire Enap Infos, n°2 - juillet 2011

Lire Enap Infos, n°1 - janvier 2011

]]>
Mémoires des élèves DSP et DPIP http://www.enap.justice.fr/ressources/index.php?billet=1662014-09-25fr
Liste des mémoires par titre :

Mémoire d'élève. DPIP 6 - NOUVEAU
La division du travail entre service pénitentiaire d’insertion et de probation et établissement pénitentiaire . le maintien des liens familiaux - mai 2014

Mémoire d'élève - DPIP 6 - NOUVEAU
L’évaluation de l’action des SPIP ou la complexité d’une nécessité pratique confrontée à une pluralité d'enjeux. Quels impacts sur la pratique du DPIP et sur la mission de prévention de la récidive ? - juin 2014

Mémoire d'élève - DPIP 6 - NOUVEAU
Evaluer un programme d’insertion au regard de l’objectif de prévention de la récidive : Le DPIP en quête d'une méthodologie porteuse de sens - mai 2014

Mémoire d'élève - DPIP 6 - NOUVEAU
Les enjeux d’un accompagnement global de la PPSMJ en milieu ouvert. Pour une meilleure appropriation du parcours d'exécution de peine (PEP) - mai 2014


Mémoire d'élève - DPIP 6 - NOUVEAU
Motivation, démotivation des conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation : de multiples enjeux de management - mai 2014

Mémoire d'élève - DPIP 6 - NOUVEAU
APPI, entre proximité et éloignement dans la vie du service. - juin 2014


Mémoire d’élève. DPIP 5
Le DPIP à l’épreuve du PPR : diagnostiquer, accompagner et piloter le changement

Mémoire d’élève. DPIP 5
Faire vivre le partenariat autour de l’hébergement et du logement : Une Nécessaire adaptation du DPIP aux évolutions institutionnelles

Mémoire d’élève. DPIP 5
L’Articulation des programmes de prévention de la récidive avec l’établissement pénitentiaire et les partenaires du SPIP : de l'information à la collaboration

Mémoire d’élève. DPIP 5
La Technologie au service de la continuité du suivi entre le milieu fermé et le milieu ouvert

Mémoire d’élève. DPIP 5
Le Développement de la surveillance électronique : Un Défi pour le DPIP quant à l’accompagnement du personnel

Mémoire d’élève. DPIP 5
L’Individualisation de traitement pénitentiaire dans le cadre du PEP en milieu fermé

Mémoire d’élève. DPIP 5
L’Ethique du care et les différentes stratégies éthiques au sein des SPIP de milieu fermé : Construction, tensions et recompositions

Mémoire d’élève. DPIP 5
Les Relations entre SPIP et préfecture à l’épreuve des représentations croisées

Mémoire d’élève. DPIP 5
Les Effets du management par objectif au sein des Services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation

Mémoire d’élève. DPIP 5
Le Parcours d’exécution de peine en milieu ouvert : De quelques adaptations de la pluridisciplinarité au suivi du condamné libre

Mémoire d’élève. DPIP 5
Le DPIP face à la prévention de la récidive : L’Appropriation délicate d’une responsabilité en évolution

Mémoire d’élève. DPIP 5
Des Stratégies individuelles de pouvoir à une action collective organisée : Le Rôle de régulateur du DPIP

Mémoire d’élève. DPIP 5
Quel psychologue dans un SPIP pluridisciplinaire ?

Mémoire d’élève. DPIP 5
Un cadre éthique pour le DPIP et le SPIP : le sens de l'agir professionnel

Mémoire d’élève. DPIP 5
Pornic : Une Crise pour fonder l’identité professionnelle des directeurs pénitentiaires d’insertion et de probation ?

Mémoire d’élève. DPIP 5
L’Accompagnement au dispositif d’évaluation des PPSMJ : Un Enjeux managérial pour le DPIP

Mémoire d’élève. DPIP 5
Les relations entre CPIP et surveillants pénitentiaires

Mémoire d’élève. DSP 41
L’après suicide des personnes détenues
L’après suicide des personnes détenues

Mémoire d’élève. DSP 41
Détention et dépendance : la prise en charge des personnes handicapées en milieu carcéral

Mémoire d’élève. DSP 41
La nostalgie pénitentiaire : construction et déconstruction du mythe de l’âge d’or chez les surveillants

Mémoire d’élève. DSP 41
De l’écriture professionnelle à la dynamique de l’action

Mémoire d’élève. DSP 41
Le positionnement professionnel du directeur des services pénitentiaires : présence physique et symbolique en détention

Mémoire d’élève. DSP 42
La gestion déléguée des établissements pénitentiaires : de l’amélioration du contrôle du partenaire privé à la redéfinition du rôle de chef d'établissement

Mémoire d’élève. DSP 42
La prise en charge des mineurs

Mémoire d’élève. DSP 42
La dépendance des personnes détenues

Mémoire d’élève. DSP 42
La relation personnel soignant -personnel de surveillance : un révélateur du malaise identitaire des surveillants pénitentiaires

Mémoire d’élève. DSP 42
La violence en prison : à la recherche des modes de régulation

Mémoire d’élève. DSP 42
La prison dans son environnement : l’ouverture de la prison, nouvel enjeu pour l’institution



]]>
Le laboratoire de Gabriel Tarde : des manuscrits et une bibliothèque pour les sciences sociales http://www.enap.justice.fr/ressources/index.php?billet=1672014-07-29fr
Gabriel Tarde (1843-1904) est l’un de ces pionniers des sciences sociales qui proposa une nouvelle analyse de la société de la Belle Époque. Sociologue, philosophe et criminologue, contemporain de Durkheim et de Lombroso, il est un personnage marquant dont la pensée a été saluée autant en France qu’à l’étranger. Magistrat en province puis directeur des statistiques au ministère de la Justice, Tarde va connaître la consécration de sa carrière et la reconnaissance de son œuvre en 1900 en devenant professeur de philosophie moderne au Collège de France et à l’Académie des sciences sociales et politiques. Ces traces conservées par miracle révèlent l’itinéraire d’un intellectuel de la fin du 19e siècle à travers de multiples pratiques et genres d’écriture : journal intime, correspondance, notes, manuscrits, cours, saynètes, poèmes, ouvrages et romans. Mais bien plus qu’un simple instrument de recherche pour les chercheurs, elles ouvrent de belles perspectives de questionnement et d’usage pour la recherche en sciences sociales.

Plus que des témoignages d’un travail scientifique, cet ouvrage révèle les multiples possibles d’une vie et d’une œuvre en train de se faire. L’introduction de Louise Salmon retrace l’histoire du fonds Tarde depuis le manoir familial jusqu’aux lieux, dont l’Enap, où ils sont aujourd’hui accessibles à tous les chercheurs. Elle propose une relecture des manières de faire d’un intellectuel au travers de ses multiples pratiques de lecture et d’écriture. L’avant-propos de Bruno Latour, sociologue, philosophe et anthropologue, professeur et directeur du programme Tarde à Sciences Po ajoute une dimension scientifique incontestable à l’ouvrage.

Le laboratoire de Gabriel Tarde : des manuscrits et une bibliothèque pour les sciences sociales, sous la direction de Louise Salmon, avant-propos de Bruno Latour, CNRS Editions, 2014, 447 p., 32 euros

]]>
Rapport d'activité 2013 http://www.enap.justice.fr/ressources/index.php?billet=1642014-04-28fr L’Enap participe à la formation continue des personnels, dont elle est l’un des opérateurs avec les directions interrégionales et la direction de l’administration pénitentiaire.
Elle est l’unique opérateur pour la formation initiale des nouveaux agents pénitentiaires, tous corps confondus. Sa responsabilité est de former les meilleurs professionnels débutants possibles. Ceux sur lesquels nous nous appuierons dans les 10 ans à venir pour le fonctionnement de nos services, établissements pénitentiaires et services pénitentiaires d’insertion et de probation. Ecole professionnelle, l’Enap se réfère à la définition actuelle de nos métiers et aussi à leur évolution prévisible et souhaitée.
Son action est ancrée dans le présent et orientée vers l’avenir :
Le présent, ce sont les réformes et engagements ministériels annoncées au nom du gouvernement par madame le Garde des Sceaux, ministre de la justice : le plan de sécurité exceptionnel 2013, les annonces de recrutement et de travaux concernant les métiers des SPIP. Auxquels s’ajoutent les référentiels métiers élaborés de manière concertée par l’administration centrale et la poursuite de l’application de la loi pénitentiaire dans le cadre des RPE. L’avenir, c’est le projet de réforme sur la prévention de la récidive et l’évolution nécessaire des pratiques professionnelles qu’il induit, à relier aux règles européennes relatives à la probation.
Toute action de formation professionnelle est à rénover, en permanence. Pour intégrer les évolutions du présent, qu’elles soient technologiques ou culturelles. Pour anticiper les évolutions à venir. C’est pourquoi nous engageons une action résolue de rénovation pédagogique qui se précisera et se développera pendant l’année 2014. Notre époque nous donne de formidables possibilités de communication et d’échanges d’information. Elles doivent nous permettre d’améliorer nos offres de formation, de moderniser nos modalités pédagogiques et de les adapter à notre temps, sur la base d’une réflexion approfondie sur l’avenir de nos métiers. En septembre 2013, nous organisions un colloque sur les métiers pénitentiaires. En 2014, un autre colloque étudiera les apports de la criminologie à la mise en oeuvre de nos missions.
L’Enap, avec ses activités de formation, de recherche et ses relatons internationales, est résolument tournée vers l’avenir, pour le bien de tous nos élèves, les professionnels de demain.

Enap - Rapport d'activité 2013 - Lire en ligne

Enap - rapport d'activité 2013 - Télécharger (avec liens actifs)]]>
Colloque ; Passage à l'acte ...traumatisme, résilience et effets transgénérationnels http://www.enap.justice.fr/ressources/index.php?billet=1632014-04-28fr
Les chercheurs, les praticiens et les témoins, par leurs contributions respectives ont permis d’ouvrir des éléments de compréhension des processus psychiques complexes qui éclairent sensiblement les conséquences du traumatisme qu’il s’entende comme conséquence du côté de la victime ou comme possible élément de rupture chez les sujets qui les agissent.

Dénis, clivages, refoulements ont ainsi un socle commun que les différentes vignettes cliniques présentées ont permis de mieux appréhender.

Autre concept inscrit au cœur de cette réflexion partagée, celui de résilience magnifiquement « disséqué » par le Dr. Cyrulnik qui en rappelle opportunément la filiation sémantique et professionnelle (à l’origine un terme de sous-mariniers).Le parcours de vie de Yazid Kerfi (ex délinquant devenu consultant en sécurité) et l’expérience conduite par Paul M’Banzoulou (juriste, criminologue et responsable de la recherche à l’Enap) à la maison centrale de Poissy de rencontres détenus/victimes illustrent magnifiquement les dynamiques processuelles qui s’y attachent.
Ce livre sera d’un grand profit à toutes celles et ceux, professionnels inscrivant leur action dans l’accompagnement des personnes et visant une transformation « allégeante» du comportement, de privilégier une écoute différente et plurifocale sur des réalités douloureuses, quoiqu’il en soit !

« Passage à l'acte, traumatisme, résilience et effets transgénérationnels » sous la direction de Chantal Rodet
Edition : Chronique Sociale, collection « Comprendre les personnes »
Prix : 14,90 €
]]>
Guide des travaux des élèves http://www.enap.justice.fr/ressources/index.php?billet=562014-03-03fr
Ce travail peut prendre la forme d'un projet de recherche et d'application professionnelle ou d'un projet d'action professionnelle. Il s'agit dans les deux cas de rendre compte d'une démarche faisant preuve de capacités d'analyse, de réflexion et de problématisation. L'évaluation de cette production occupe une place importante dans la validation de la formation.

Recommandations pour la rédaction et la présentation du Mémoire

Charte du mémoire de recherche et d'application professionnelle

Télécharger le modèle de couverture du Mémoire

Contrat à fin de diffusion - mars 2014]]>
Présentation http://www.enap.justice.fr/ressources/index.php?billet=1432014-01-29frLa Gazette des tribunaux publie des romans autrement faits que ceux de Walter Scott, qui se dénouent terriblement, avec du vrai sang et non avec de l’encre »
Balzac (« Modeste Mignon », 1844)

Amorcée en 2011 avec le soutien de la Bibliothèque nationale de France (BnF-Paris), la numérisation de « La Gazette des Tribunaux, journal de jurisprudence et des débats judiciaires » réunit l’École nationale de la magistrature (ENM-Bordeaux), propriétaire de la collection, et l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire (ENAP-Agen), chargée de la mise en ligne des fascicules numérisés.

La gazette des tribunaux, partenariats BNF ENM et ENAP


Avec à ce jour plus de 16.500 numéros disponibles en texte intégral (1825-1880), le CRHCP propose dans ce parcours une incursion au cœur de la justice et des faits divers des années 1825-1832. Fondée en 1825 par Jean-Jérôme-Achille Darmaing et Jean-Baptiste-Joseph Breton dit de la Martinière (1777-1852), grand acteur de la sténographie judiciaire en France, la Gazette des Tribunaux est le plus célèbre des périodiques judiciaires de cette époque. En 1835, elle absorbe le journal "Le Droit", avant d'être à son tour absorbée en 1955 par "La Gazette du Palais".

Le premier numéro paraît le mardi 1er novembre 1825, pour l'année judiciaire 1825-1826 (une année judiciaire débutant le 1er novembre et s'achèvant le 31 octobre de l'année suivante). Pour faciliter la recherche des jugements, des faits-divers et des articles, une table des matières, générale puis alphabétique, est publiée annuellement (disponible dans le catalogue chaque mois de novembre jusqu’en 1840)

Journal quotidien, « La Gazette » se consacre exclusivement aux matières de droit, aux audiences des tribunaux, aux nouvelles judiciaires, c’est-à-dire à tout ce qui se rattache à l’étude ou à la pratique de la jurisprudence. On y trouve régulièrement des articles de fond sur des questions de droit ou des problématiques juridiques nouvelles : questions électorales, liberté de la presse, délits d'opinion, abolition de la peine de mort, amélioration des bagnes, régime des prisons, réforme du code pénal et du système pénitentiaire… Les textes sont rédigés par d'éminents avocats et jurisconsultes tels André Marie Jean Jacques Dupin (1783-1865) dit « Dupin l’aîné », avocat et procureur à la Cour de cassation ou Charles Lucas (1803-1889)". * Claire Leroy-Berna, juin 2012.

La Gazette des Tribunaux donne parfois lieu à des suppléments de 2 à 8 pages, lorsque l'exigent une ou des affaires importantes, ou des évènements politiques et sociaux majeurs (Révolution de 1830, procès des ex-ministres de Charles X en 1831 …).

Elle contient 4 rubriques principales :
Justice civile : comptes-rendus des affaires intéressantes jugées la veille à la Cour de cassation, aux audiences solennelles des Cours royales, dans les 5 chambres civiles de première instance, etc…
Justice criminelle : comptes-rendus des affaires intéressantes jugées la veille à la Cour d’assises, à la chambre des appels de police correctionnelle, dans les tribunaux maritimes, les conseils de guerre, etc…
Les Chroniques judiciaires : chroniques de faits-divers (mouvements populaires, faits insolites, drames conjugaux des départements et de Paris…)
Les Annonces légales (annonces judiciaires, avis de la Bourse de Paris et du Tribunal de Commerce, avis divers)

Source historique juridique exceptionnelle car reflet de la magistrature et de la jurisprudence du 19e siècle et de la première moitié du 20e siècle, la Gazette est aussi un témoignage irremplaçable pour les historiens des mœurs, notamment au travers des faits divers relatés. Elle fut aussi une source d’inspiration pour les écrivains de l’époque. Ainsi, Victor Hugo s’empare du crime de Claude Gueux à la maison centrale de Clairvaux (relaté dans la Gazette des 19 et 20 mars 1832) pour l'écriture de la préface du "Dernier jour d'un condamné", réédité en 1832, et du roman "Claude Gueux" publié en 1834. Suite à la lecture dans la Gazette des 28 au 31 décembre 1828 des comptes-rendus du procès d'Antoine Berthet, séminariste condamné à mort pour assassinat à la Cour d’Assises de l’Isère, Stendhal créera son personnage de Julien Sorel dans « Le Rouge et le Noir ».

Lien sur la notice générale de "La Gazette des tribunaux"


Bibliographie du CRHCP sur la période 1820 - 1835]]>