Accueil ENAP

Formation initiale / Personnels de surveillance / 1ers surveillants

Durée de la formation

La formation d’adaptation à la fonction de premier surveillant s’étend sur treize semaines sur le principe de l’alternance entre enseignements à l’enap et stages en établissement.


Objectifs de la formation

Les fonctionnaires du corps d'encadrement et d'application du personnel de surveillance promus dans le grade de premier surveillant exercent leur activité professionnelle au sein des établissements pénitentiaires pour y occuper un emploi d’encadrement de détention. Ils reçoivent une formation d'encadrement des surveillants, surveillants principaux et surveillants brigadiers.

A l’issue de cette formation, les premiers surveillants seront capables de :

  • Mettre en œuvre localement les orientations du chef d’établissement en matière de prise en charge individuelle et collective de la Population Placée Sous Main de Justice (PPSMJ).
  • Utiliser les méthodes, techniques et outils permettant de gérer efficacement une unité de travail, d’encadrer et animer une équipe.
  • Mettre en œuvre les procédures liées à l’hygiène et à la sécurité des personnes et des biens.
  • Communiquer efficacement à l’oral et à l’écrit avec différents interlocuteurs.
  • Participer à la gestion des ressources humaines dont ils ont la responsabilité.

Organisation pédagogique et déroulement de la formation

Le découpage de la formation prévoit trois cycles de formation à l’enap et deux périodes de stage en établissement pénitentiaire (l’un d’adaptation à la fonction dans un établissement similaire à l’établissement d’affectation, et l’autre de professionnalisation dans l’établissement d’affectation).

La formation à l’enap comprend des enseignements par simulation :

Dans le but de renforcer la professionnalisation du premier surveillant, la formation se concentre sur la maîtrise des gestes et techniques professionnels au travers notamment de l'utilisation du bâtiment de simulation et des guides de pratiques de référence opérationnelle (PRO) présentant les bases techniques et les comportements attendus pour chacun des emplois.


La formation par simulation :

Les simulations orientées peuvent prendre 3 formes, le degré de complexité des simulations s’élevant avec le niveau d’expérience et des responsabilités des personnels mis en situation :

  • les situations d’application des gestes techniques : elles font appel à des gestes simples et à des consignes précises
  • les simulations de situations au poste de travail : elles permettent aux agents de découvrir dans des conditions de situation réelle, les systèmes et les postes de travail
  • les simulations de situations complexes : elles font appel à une combinaison de savoirs, de gestes, de comportements et de solutions possibles à partir d’un scénario réaliste laissant la place à l’initiative. Il s’agit tout autant de diriger une intervention ou une situation de crise que de résoudre un problème.


Les Pratiques de Référence Opérationelle (PRO) :

Les PRO sont des supports évolutifs, mis à jour en temps réel et à la disposition des personnels. Sous forme de fiches, ces derniers servent de référence dans l’activité quotidienne des agents en lien avec des fiches de poste, dans la formation initiale et la formation continue, et également dans la préparation des recrutements internes, créant ainsi, pour les personnels, une cohérence de vue et de méthodes communes. Les PRO sont constituées d’un ensemble de guides comprenant à la fois des données réglementaires, techniques et déontologiques. La notion de PRO se définit comme un ensemble d’éléments associés dans l’exécution des tâches des agents de l’administration pénitentiaire :

  • Une connaissance juridique et administrative approfondie des règlements et des personnes placées sous main de justice ainsi que de l’environnement de l’administration pénitentiaire (savoir).
  • L’acquisition des gestes techniques et procédures identifiées et validées ainsi que la maîtrise des matériels et technologies de sécurité (savoir-faire).
  • La maîtrise d’un comportement adapté aux individus et aux circonstances (savoir-être).
  • La capacité à observer, à rendre compte dans le contexte spécifique de la structure pénitentiaire (savoir communiquer), à anticiper et à agir en conséquence.
  • L’aptitude à analyser et comprendre les situations professionnelles vécues et à en traduire les enseignements dans la pratique quotidienne.

Les stages

Stage d’adaptation à la fonction (2 semaines)
Stage de professionnalisation (3 semaines)


Evaluation de la formation

Les stages d’adaptation à la prise de fonction de premier surveillant et les stages de professionnalisation sont appréciés à partir d’une grille d’évaluation et d’atteinte des objectifs. Ces stages ne donnent pas lieu à une note chiffrée.

Une évaluation littérale du formateur ou du tuteur ainsi qu’une appréciation écrite sur l’attitude du stagiaire durant le stage est transmise à l’enap.

A l’issue de la formation, l’évaluation des besoins complémentaires en formation, les évaluations et les avis sur les aptitudes manifestées au cours des stages et des enseignements seront versés au dossier administratif du fonctionnaire et transmis à chaque chef d’établissement ou chef de service concerné. L’autorité investie du pouvoir de notation tient compte des différentes évaluations de la formation dans la notation annuelle du fonctionnaire pour l’année concernée.


 

Site Ministère de la JusticeSERVICE PUBLICRéseau des écoles de service public (RESP)Legifrance

Ministère de la justice