Accueil ENAP

Formation initiale / Personnels d'insertion et de probation / Chefs des services d'insertion et de probation

Objectifs de la formation

Les chefs des services d'insertion et de probation stagiaires suivent une formation initiale qui comprend, en alternance, des enseignements dispensés à l'Enap et des stages, notamment dans les services de l'administration pénitentiaire ou dans des juridictions de l'ordre judiciaire ou dans des administrations publiques ou associées au service public et institutions étrangères.

Au terme de la formation, les CSIP devront être capables :

  • D’utiliser les méthodes, techniques et outils permettant d’animer et de coordonner avec efficacité une équipe de travail.
  • De maîtriser les techniques de communication écrite et orale nécessaires à l’exercice de la fonction.
  • De participer à la conception, à la mise en œuvre, et à l’évaluation des projets (projets de service, projets d’actions,…).
  • De relayer et de promouvoir les grandes orientations politiques de l’Administration Pénitentiaire en matière de prise en charge des personnes placées sous main de justice au plan local.
  • De proposer et de mettre en œuvre les dispositifs de prises en charge adaptées aux différentes problématiques rencontrées par la personne placée sous main de justice.
  • D’être en capacité, sur délégation, de gérer les ressources humaines et budgétaires d’un SPIP.
  • De contribuer à l’évaluation du service (rapport d’activité) et, sur délégation, des aptitudes professionnelles des agents qui les composent.
  • D’être en capacité de représenter le service sur délégation.

Durée de la formation

La durée de la formation de chef de service d’insertion et de probation est fixée à 21 semaines.


Organisation pédagogique

Les chefs des services d’insertion et de probation stagiaires, quel que soit leur parcours professionnel, doivent développer leurs compétences au service de l’institution, qu’ils représentent au niveau local.

Compte tenu des missions qui leur sont attribuées, la formation s’articule autour de 3 axes disciplinaires principaux qui seront déployés durant les cycles à l’enap, et prolongés par les périodes de stage :

  • axe management
  • axe politique et dispositifs d’insertion des PPSMJ
  • axe politiques et dispositifs d’individualisation de la peine et alternatives à l’incarcération

L’acquisition progressive de ces compétences professionnelles s’effectue tout au long du parcours de formation respectant le principe de l’alternance, soit trois cycles à l’enap et trois périodes de stages.


Les stages

Stage découverte de SPIP de pré-affectation (2 semaines)
Stage de mise en situation professionnelle hors SPIP de pré-affectation
Stage en direction régionale (1 semaine)
Stage en Conseil Général (1 semaine)
Stage en préfecture ou en municipalité (1 semaine)
Stage en association partenaire de l’AP (2 semaines)
Stage de pré-affectation


Evaluation de la formation

A l'issue de la période de formation, les chefs des services d'insertion et de probation stagiaires sont titularisés, autorisés à prolonger leur stage pour une durée maximale d'un an non renouvelable ou réintégrés dans leur corps d'origine, sur proposition du directeur de l'ENAP au directeur de l'administration pénitentiaire et après avis de la commission administrative paritaire compétente.

Sont pris en compte pour la titularisation :

  • les contrôles continus portant sur les matières enseignées à l'ENAP (100 points)
  • les aptitudes manifestées par les stagiaires au cours des stages et des cycles de scolarité (100 points)

Informations pratiques

Traitement

Après parution de l’arrêté d’affectation en qualité de chef des services d’insertion et de probation stagiaire, la Direction Interrégionale d’affectation prend en charge le traitement. Jusqu’à cette parution, le SPIP auquel le stagiaire est rattaché administrativement continue à le rémunérer.

Les frais de déplacement

Les frais de transport sont remboursés au tarif SNCF 2ème classe.

Des indemnités de stage sont versées seulement lorsque les stages ont lieu en dehors de la résidence administrative et personnelle du stagiaire.
Les frais de déplacements sont remboursés sur la base d’un formulaire « état des frais de déplacement » qui doit être :

  • complété en double exemplaire
  • signé

    Et accompagné :
  • d’un RIB (pour chaque demande de remboursement de frais)
  • d’un ordre de mission
  • de l’attestation d’hébergement et de restauration de stage envoyée par l’établissement
  • des justificatifs de frais (billets de train, métro, bus,…)

Site Ministère de la JusticeSERVICE PUBLICRéseau des écoles de service public (RESP)Legifrance

Ministère de la justice