Vous êtes ici

 la 201è promotion de surveillants pénitentiaires, promotion « Marius ALBE ».

Cérémonie de fin de formation et de baptême de la 201è promotion de surveillants pénitentiaires, promotion « Marius ALBE ».

Publié le : 28/01/2020

Jeudi 23 janvier 2020 s’est déroulée la cérémonie de fin de formation de la 201ème promotion de surveillants pénitentiaires. La cérémonie était présidée par Christophe Millescamps, directeur de l’Énap, en présence de Guillaume DUCHESNE, chef de la Mission performance et qualité de la gestion des ressources humaines, représentant le directeur de l’administration pénitentiaire, Madame Frédérique CADET, Sous-Préfète, directrice de Cabinet, représentant Madame la Préfète de Lot-et-Garonne et Madame Sophie BORDERIE, Présidente du Conseil départemental de Lot-et-Garonne. Ce temps solennel voyait la présence des autorités civiles, militaires, et judiciaires, des familles et amis des élèves, de la famille de monsieur Marius ALBE, de Madame Isabelle Gomez, secrétaire générale, représentant monsieur le DISP de Toulouse, de madame Mélodie FORIN représentant la cheffe d’établissement de la maison d’arrêt de Nîmes, de surveillants de la maison d’arrêt de Nîmes, et des personnels de l’Enap.

Marius ALBE, comme choix de nom de baptême

Marius ALBE, était surveillant pénitentiaire, il est mort en service le 16 mai 1967, à la maison centrale de Nîmes.

La déléguée de promotion soulignera lors de son allocution que « jusqu’à son dernier souffle, avec courage, il a assuré ses fonctions. Il a su représenter et incarner les valeurs de l’administration pénitentiaire, telles que la dignité, l’exemplarité, l’intégrité et la probité. Le décès de notre collègue, alors qu’il portait l’uniforme, doit nous rappeler à tous que surveillant pénitentiaire est un métier aussi difficile qu’exigeant. Il invite à une vigilance de tous les instants, une vigilance de tous pour un seul. La détermination de Monsieur Marius Albe doit servir de modèle à nous, ses successeurs. »

La famille de Marius ALBE qui nous a fait l’honneur de sa présence, viendra prononcer une allocution empreinte d’émotion, remerciant la 201e promotion du bel hommage ainsi rendu à leur père.

Lire le discours de la famille de Marius ALBE

Lire le discours des personnels de la maison d'arrêt de Nîmes

Christophe Millescamps, lors de son discours rappellera la force des valeurs qui portent les métiers pénitentiaires :  « Vos pratiques et vos valeurs, forgeant votre unité, sont autant d’armes au service de la justice, que vous avez choisi de servir. Ces armes, nos armes, nous vous les confions. Nous le faisons avec confiance, conviction et fierté. Dans le premier temps de votre métier, vous représenterez notre école. Il faudra vous en souvenir. Dans un second temps de votre métier, vous représenterez notre administration. Il faudra vous en convaincre, afin de mobiliser toutes vos forces pour l’accomplissement de ses desseins. »

Avant de souligner l’engagement de l’École par la co-signature, avec madame la garde des Sceaux, de la charte intitulée « Texte d’engagement pour un parole non-sexiste » :

« Cette charte est le premier volet de la politique de notre ministère pour la promotion de l’égalité professionnelle. Elle nous rappelle que si le langage permet le rapprochement entre les êtres humains, il peut aussi être un puissant vecteur de discrimination. Nous devons donc réintroduire, dans nos paroles, nos échanges, l’idée fondamentale que celle ou celui à qui l’on s’adresse est notre égal. Nous devons aussi nous rappeler que ce que nous avons pu prendre pour des formes d’humour peut être interrogé, dès que l’on perçoit le fait que ce sont toujours les mêmes qui rient, toujours les mêmes dont on rit. Nous devons surtout nous souvenir que quelles que soit les circonstances, aucune violence, qu’elle soit verbale ou physique, n’est acceptable. »