Vous êtes ici

Cérémonie de fin de formation de la 23ème promotion de lieutenants, de la 27ème promotion de premiers surveillants, et de la 43ème promotion de formateurs et responsables de formation

Cérémonie de fin de formation de la 23ème promotion de lieutenants, de la 27ème promotion de premiers surveillants, et de la 43ème promotion de formateurs et responsables de formation

Publié le : 24/06/2019

Vendredi 21 juin, les personnels de l’Enap ont salué la fin de formation de la 23ème promotion de lieutenants, de la 27ème promotion de premiers surveillants, et de la 43ème promotion de formateurs et responsables de formation, en présence de Claudine Beauchemin, représentant le directeur de l’administration pénitentiaire, des autorités judiciaires, civiles et militaires du département, et des familles des élèves mis à l’honneur.

« C’est toujours un honneur de célébrer la fin d’une formation, a fortiori lorsqu’on la place à la fois sous les bons auspices des valeurs de la Résistance, de l’Engagement et de la Formation » a déclaré Christophe Millescamps, directeur de l’Enap, en ouverture de cette cérémonie.

Lire le discours de Christophe Millescamps

23ème promotion de Lieutenants Pénitentiaires « promotion René Bourdon »

La 23ème promotion de lieutenants pénitentiaires, composée de 77 élèves, est entrée en formation le 2 juillet 2018 pour une durée d’un an. Parmi eux, 56% sont issus du concours interne, 34% du concours externe, 5% ont été recrutés comme travailleur handicapé et 5% par le biais des emplois réservés. Les hommes représentent 58% de la promotion et les femmes 42%. Les profils des élèves, leurs motivations et leurs attentes varient fortement selon la modalité de recrutement. Globalement, la principale motivation des agents à l‘entrée en formation est de monter en grade dans des fonctions à responsabilités. 

Les élèves ont choisi de porter le nom de Promotion René Bourdon. René Bourdon, né dans le Doubs en 1911, était greffier à la prison de Dijon. Par son emploi, il fournissait des renseignements précieux à la Résistance, aida à sauver des vies, et ne donna jamais aucune indication à l’ennemi, avant d’être déporté à  Büchenwald :

« Ce choix de nom de baptême traduit pour nous un attachement fort à ce rôle de rempart aux dérives de l’enfermement si cher à René Bourdon. Il représente selon nous le souvenir de femmes et d’hommes qui, bien souvent dans l’ombre, ont fait l’honneur de l’administration pénitentiaire, parfois même au péril de leur vie » a déclaré le délégué de la 23ème promotion de lieutenants.

Sylvie Bourdon, petite-fille de René Bourdon, assistait à la cérémonie.

Lire le discours de demande de baptême par le délégué de la promotion

27ème promotion de Premiers Surveillants, promotion Jean Faure

La 27ème promotion de premiers surveillants est composée de 170 agents entrés en formation  le 2 avril 2019. Cette promotion est constituée de 74% d’hommes et 26% de femmes, âgés de 39 ans en moyenne. Ils sont titulaires du baccalauréat à hauteur de 75%, avec 31% de diplômés du supérieur. Les agents sont 20% à provenir de la DISP de Paris (20%) et ils sont 42% à y être affectés. Leur première perspective professionnelle est de passer l’examen de major. 

Pour cette promotion, une nouvelle modalité pédagogique a été déployée : «  Agir en premier surveillant ». Les formés, à partir d’une situation vécue positivement ou négativement, font une analyse de la situation et émettent des préconisations tant sur le plan de l’action à mener que sur le positionnement professionnel.

Huit d’entre eux défileront à Paris le 14 juillet prochain.

La 27ème promotion de premiers surveillants a choisi de porter le nom de Promotion Jean Faure (1909-1943), surveillant à Mauzac (Dordogne), et résistant. Il faisait évader des prisonniers politiques de la prison et organisait le passage de clandestins vers l’Espagne. Arrêté le 26 mars 1943, il fût l’un des 48 otages fusillés au mont Valérien le 2 Octobre 1943 en représailles de l’exécution de Julius Ritter, colonel SS. Il a été déclaré « mort pour la France », le 22 Juin 1945.

« Les premiers surveillants de la 27ème promotion, accompagnés par leurs coordinateurs, ont choisi de porter le nom  de « promotion Jean Faure ». Chers collègues, il nous appartient à tous d’honorer nos fonctions, de telle sorte que nous prendre en exemple pour notre professionnalisme et notre comportement soit une évidence pour tous. »

Lire le discours de demande de baptême par le délégué de la promotion

43ème promotion de formateurs et responsables de formation, promotion Eliane Boucheron

La 43ème promotion de formateurs et responsables de formation est entrée en formation le 21 janvier 2019 pour une durée de 19 semaines. Elle est composée de 22 agents, dont 18 futurs formateurs et 4 futurs responsables de formation. Les principales motivations des agents à suivre ces formations sont professionnelles. Elles concernent la dimension pédagogique et l’autonomie dans l’exercice de la fonction. Une forte dynamique de groupe a porté cette promotion : ils ont notamment été acteurs de la semaine d’accueil de 178 lycéens en filière métiers de la sécurité.

Cette promotion porte le nom de Promotion Eliane Boucheron.

Eliane Boucheron a occupé les postes de surveillante, gradé formateur et a terminé sa carrière  au CD de Melun au grade de CSP1. Elle a été la première femme formatrice à exercer à l’Enap de Fleury-Mérogis. De nombreux formateurs de l’Enap ont travaillé avec elle. Elle est décédée en 2013. Sa fille et son compagnon assistaient à la cérémonie.

« Par ce nom de baptême, la 43ème promotion de formateurs et responsables de formation se reconnait dans l’investissement et la persévérance au sein de la communauté pédagogique et a à cœur de mettre à l’honneur un personnel qui a construit son évolution professionnelle en participant activement à la montée en compétence de ses collaborateurs. »

Lire le discours de demande de baptême par la déléguée de la promotion

allocution de la représentante de la direction de l'administration pénitentiaire

« L’Institution croit en vous, croyez en elle, elle est riche de qualités humaines, de compétences, de modernité et d’ambitions. Le directeur de l’administration pénitentiaire et la sous-directrice des ressources humaines et des relations sociales vous souhaitent un plein épanouissement dans vos nouvelles fonctions. Ils comptent sur vous, sur votre engagement. Soyez convaincus du sens de votre action. Soyez fiers de servir l’administration pénitentiaire. » a déclaré Claudine Beauchemin, représentant le directeur de l’administration pénitentiaire, pour conclure cette belle cérémonie.

Lire le discours de Claudine Beauchemin