Vous êtes ici

Enap - Cérémonie de fin de formation personnels en uniforme

Cérémonie de fin de formation de la 21ème promotion de Lieutenants pénitentiaires, de la 21ème promotion de lieutenants pénitentiaires - liste d'aptitude, et de la 192ème promotion de surveillants - 18 mai 2017

Publié le : 23/05/2017

Jeudi 18 mai s’est déroulée la cérémonie de fin de formation de la 21ème promotion de lieutenants pénitentiaires, de la 21ème promotion de lieutenants pénitentiaires – Liste d’aptitude et de la 192ème promotion de surveillants.

La cérémonie était présidée par Jimmy Delliste, sous-directeur des métiers et de l’organisation des services représentant le directeur de l’administration pénitentiaire, accompagné de Sophie Bleuet, directrice de l’Enap, d’Emmanuelle Guenot, directrice de cabinet représentant Madame le Préfet de Lot-et-Garonne, des autorités civiles et militaires du département, des familles des élèves et des personnels de l’Ecole.

Etaient également présents :

  • La 5ème promotion de DSP en formation d’adaptation  
  • La 5ème promotion de DPIP en formation d’adaptation
  • La 41ème promotion de formateurs et de responsables de formation
  • 40 stagiaires chefs d’établissement, DFPIP et adjoints en formation d’adaptation à la prise de fonction

" Nous avons fait en sorte que vous rejoignez vos lieux d’affectation en étant les meilleurs débutants possibles, chacun sur vos fonctions et selon vos grades " a déclaré Sophie Bleuet, directrice de l’Enap, dans son allocution. " Vos collègues vous attendent, ils ont besoin de vous, de votre renfort en nombre mais aussi en qualité de l’engagement, de la volonté, de l’enthousiasme de votre jeunesse dans le métier, de votre fierté...Entretenez cette fierté " a-t-elle poursuivi.

Enap - Cérémonie de fin de formation de la 21ème promotion de lieutenants pénitentiaires, de la 21ème promotion de lieutenants pénitentiaires - liste d'aptitude, et de la 192ème promotion de surveillants
Enap - Cérémonie de fin de formation de la 21ème promotion de lieutenants pénitentiaires, de la 21ème promotion de lieutenants pénitentiaires - liste d'aptitude, et de la 192ème promotion de surveillants

21ème promotion de lieutenants pénitentiaires issus du concours

La 21ème promotion de lieutenants pénitentiaires est entrée en formation le 26 juin 2016 pour un an. Elle est composée de 56 officiers dont 27 personnels féminins ; 17 en qualité d’externes et 36 internes. Cette formation en alternance, école et stages en établissement pénitentiaire, s’est déroulée en quatre périodes : un stage de découverte ; un stage de mise en situation ; un stage de professionnalisation et enfin un stage d’adaptation à l’emploi.

Les lieutenants prendront leurs fonctions en établissement le 26 juin 2017.

La major de la promotion et les lauréats ont été mis à l’honneur durant la cérémonie.

Les élèves ont choisi pour nom de baptême « Martin Luther King »

21ème promotion de lieutenants pénitentiaires issus de la liste d’aptitude

La promotion 21 - liste d’aptitude est entrée en formation le 28 novembre 2016 pour une durée de 6 mois. Elle compte 30 officiers dont 4 personnels féminins. Dotés d’une grande expérience de la détention, Ils ont été nommés dans le grade de lieutenant  au regard de leurs aptitudes à commander,  encadrer et  fédérer. Leur formation vise à l’acquisition des compétences essentielles à l’exercice du métier. Basée sur l’alternance entre scolarité et stages en établissement d’affectation, elle permet à l’élève de s’impliquer directement sur le poste.

Les lieutenants ont choisi leur poste à l’entrée en formation.

Les élèves ont choisi pour nom de baptême « Pierre Jaffeux »

Pierre Jaffeux, né le 12 janvier 1920 à Mozac (Puy-de-Dôme), est décédé le 18 décembre 1944 à Melk (Autriche), extension du camp de Mauthausen où 5 000 personnes perdirent la vie pendant son année d'existence. Surveillant à Riom, résistant arrêté le 8 février 1944 pour avoir facilité la fuite de Pierre Passemard (également surveillant à Riom), incarcéré à la prison de Clermont-Ferrand puis à Compiègne, il sera déporté à Melk. Il est déclaré mort pour la France en 1947.

L’arrestation du surveillant Jaffeux a été considéré comme un acte de résistance car en facilitant la fuite de son camarade, il lui a non seulement évité d’être arrêté, mais il lui a permis de faire disparaître des pièces compromettantes pour un grand nombre de résistants, puis de rejoindre le maquis.

La 192ème promotion de surveillants pénitentiaires

Cette promotion est entrée en formation le 17 octobre 2016. 484 élèves ont été stagiairisés (149 femmes et 335 hommes).

Voir les données sociodémographiques

Les élèves ont choisi pour nom de baptême « Gaston Monnerville »

Né le 2 janvier 1897 en Guyane, Gaston Monnerville a été, au tout début du 20ème siècle, un auteur à part entière de cette époque et a laissé pour les générations à venir un héritage d’engagement.

Avocat de formation, Gaston Monnerville s’inscrit dès 1918 au barreau de Toulouse puis au barreau de Paris en 1921. Il assure la défense de quatorze Guyanais traduits devant la Cour d’assises de Nantes qui sont inculpés pour émeute. A la suite de l’affaire Galmot, il entre en politique et endosse le costume de député de la Guyane puis de sous-secrétaire d’état aux colonies. A son initiative, le bagne est aboli en Guyane en 1938.

En tant que résistant, il participe à la protestation conduite par Candace à Vichy contre les premières mesures discriminatoires qui frappent « les juifs, les arabes, et les noirs ».

En 1958, il joue un rôle important dans le retour du Général de Gaulle en se rendant à Saint-Cloud pour un entretien sur les modalités de l’investiture du Général et la rédaction de la Constitution de la Ve République. Il fut président du Sénat de 1959 à 1968, poste qu’il cumulait avec son mandat à la Haute Assemblée.

Jusqu’à sa mort le 7 novembre 1991, Gaston Monnerville a été un exemple d’engagement et de défense des valeurs humanistes, valeurs qui doivent aujourd’hui guider nos missions au sein de l’administration pénitentiaire.

 

La major de la promotion et les lauréats ont été mis à l’honneur durant la cérémonie.

Dans son discours de clôture, Jimmy Delliste, sous-directeur des métiers et de l’organisation des services à la direction de l’administration pénitentiaire, a rappelé aux élèves mis à l’honneur leurs principales missions :

" Vous devez porter l’uniforme avec fierté et honneur, mais également dans un esprit d’humanisme et de bienveillance contrôlée dans le cadre des fonctions qui vous seront confiées. Garder, évaluer, accompagner l’arrivée, le séjour carcéral et surtout la sortie. Voilà les véritables enjeux et le sens de votre nouveau métier "" .

Avant de conclure :

" Chers parents et amis des promotions Monnerville, Luther King et Jaffeux, soyez fiers de ce qu’ils réaliseront demain pour garantir le service public pénitentiaire au sein du ministère régalien de la Justice. "

Lors de cette cérémonie de fin de formation, la médaille pénitentiaire a été remise à trois personnels de l’Ecole. 

L’ensemble des élèves a interprété l’Enapienne, chant composé par l’unité défilante de l’Enap lors du 14 juillet 2016 sur les Champs-Elysées, puis la Marseillaise, pour clore cette cérémonie riche en émotions.