Accueil ENAP

L'actualité

Baptême des amphithéâtres
le 13/07/2012

Mardi 10 juillet 2012, l’Ecole a baptisé les deux amphithéâtres du nom d’Armand Fallières et Edmond Michelet, en présence du directeur de l’administration pénitentiaire, des membres du Conseil d'administration et de membres des familles Fallières et Michelet.
Le hall des ces deux amphithéâtres sont entièrement décorés en l’honneur des deux hommes. Leur portrait, leur nom et leurs citations ornent les vitres des bâtiments et leur biographie illustre l’intérieur des murs.

« On ne peut juger d’un homme que par le bien qu’il fait »
« L’école est le berceau de la société, l’institutrice du suffrage universel »
« L’ignorance c’est l’esclavage, la connaissance la liberté »
Armand Fallières

« La justice passe avant la charité, mais elle ne l’exclut pas pour autant »
« La justice est un nom qu’on ne devrait s’habituer à prononcer que seul et toujours avec respect »
« Le seul chemin de la culture est celui de la liberté »
« Les différences existent, il ne suffit pas de les nier, mais en se rencontrant, les préjugés tombent »
« La Résistance, ne l’oublions jamais, ce n’était pas seulement un réflexe d’honneur, c’était aussi le refus catégorique des conséquences idéologiques d’une victoire du nazisme »
Edmond Michelet

Biographie d’Armand Fallières
Clément Armand Fallières, dit Armand Fallières, né le 6 novembre 1841 à Mézin (Lot-et-Garonne) est un homme d’Etat de la troisième République.
Précurseur de l’abolition de la peine de mort, avocat de formation, il entre en politique en tant que maire de Nérac et conseiller général, puis à l’échelon national, comme député dès 1876 et comme sénateur du Lot-et-Garonne en 1890.
Ministre à plusieurs reprises, notamment Garde des sceaux de décembre 1887 à avril 1888 et de mars 1890 à février 1892, président du Conseil des ministres en 1883, président du Sénat en 1899, il devient président de la République française, le 18 février 1906 pour un mandat de sept ans. C’est pendant son mandat que l’administration pénitentiaire est transférée du ministère de l’intérieur au ministère de la justice, par décret du 13 mars 1911.
Affectueusement surnommé « le père Fallières », par les Français, il décède le 22 juin 1931 à Villeneuve-de-Mézin.

Biographie d’Edmond Michelet
Ministre d’Etat, chargé de la Fonction publique d'avril 1967 à mai 1968, il succède en juin 1969 à André Malraux, comme ministre des Affaires culturelles.
Commandeur de la Légion d'honneur, titulaire de la croix de guerre et de la médaille pénitentiaire, il est aussi "Juste parmi les Nations".
Edmond Michelet décède le 9 octobre 1970 à Marcillac (Corrèze).




Nouveau sur le site

Site Ministère de la JusticeSERVICE PUBLICRéseau des écoles de service public (RESP)Legifrance

Ministère de la justice